Article mis à jour et retravaillé en partie grâce aux retours que j'ai reçus.

Merci d'avoir pris la peine de lire et à ceux qui m'ont répondu !

@wonderfall prochain article ce serait LA bonne utilisation du VPN : entrer dans son réseau local depuis l'extérieur et éviter ainsi de systématiquement passer par un serveur tiers pour regarder la température de l'eau de l'aquarium de bubulle ou la vidéosurveillance du géranium.

@wonderfall Joli, merci !

Mais je suis juste pas d'accord avec le fait qu'il n'y aurait pas d'intérêt à auto-héberger son VPN chez soi. Pour trois raisons :
1. En admettant qu'on utilise le VPN sur tous les appareils mobiles (laptop compris), seul le FAI de notre domicile pourra altérer le trafic réseau (les autres verront juste du trafic chiffré). On réduit donc le nombre d'acteurs en qui on est obligé de faire confiance (ce qui est positif !)
2. Si le VPN chiffre le trafic, comme tu l'as expliqué toi même, ça protège contre les MITM
3. Dans mon cas, ça me permet d'être certain que mes appareils mobiles auront toujours une IPv6 (tous les opérateurs mobiles de mon pays ne font que de l'IPv4 et la plupart du CGNAT).

@sohka Salut !

J'essaie de répondre point par point même si on se rejoint au fond, je pense !

1. Oui c'est une façon valable de voire le choses, que de réduire le nombre d'acteurs différents ("FAI domicile pour tout").

2. Oui pour les MITM locales mais uniquement dans l'utilisation de protocoles non-sûrs, qui sont rares maintenant.

3. C'est en effet une raison utilitaire valable.

En plus de l'utilité en plus d'accéder à ses services à distance (l'article parle plutôt sécurité/vie privée).

@sohka Après si tu veux te protéger d'une simple inspection de traffic en dehors du domicile c'est une bonne raison aussi, une MITM c'est très vaste.

Je préciserai ce point dans l'article, je pense !

Sign in to participate in the conversation
Mastodon

Just a single-user instance, nothing fancy here. I won't bite, I promise.